Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 20:26

Désolé, c'est effectivement les vacances, donc pour les jeux de mot haut de gamme et inventifs, il faudra repasser après la rentrée. Pour le moment, parlons d'une destination qui fait rêver : l'Ile Maurice.

On imagine tout de suite les plages de sable fin, les beaux hôtels, le luxe, le soleil, les tropiques. Effectivement, c'est tout à fait çà. On imagine aussi que çà ressemble à la Martinique, la Guadeloupe ou la Réunion, c'est à dire à un département français à la population créole à dominante afro-européenne francophone.

Pourtant, cette dernière phrase contient plusieurs erreurs. D'abord, Maurice n'est pas un département français, mais un territoire indépendant. Elle a été occupée par les Hollandais, les Français, avant d'être récupérée par les Anglais, qui sont décidément les champions du vol de colonies et du pillage de ce que les prédécesseurs ont laissé.

Lorsque les Anglais ont récupéré l'île, elle était francophone, et elle l'est toujours dans la pratique. Pour être plus précis, je dirais que c'est un pays anglophone dont la langue dominante est le français, ce qui n'est pas pour déplaire à mon chauvinisme.

Pourtant, la population n'est pas à dominante française, ni africaine, mais indienne. C'est même surprenant de voir, dès l'avion, le personnel de bord typé indien, avec des prénoms comme Rajiv ou Indira, et s'exprimant en français avec un accent créole comme on pourrait en trouver dans nos départements d'Outre-Mer.

Ensuite, Maurice est un tout petit pays. C'est même une petite île, perdue au large de l'Agrique, du côté de Madagascar et de la Réunion. J'ai donc l'impression qu'il ne s'y passe pas grand chose. En effet, en entendant les informations dans le taxi, j'ai vite compris que les informations locales se limitaient à des faits divers parfois plus folkloriques que dramatiques, et que la population locale était très au courant de ce qu'il se passait en Europe (la Coupe d'Europe, les championnats de foot, les frasques en scooter de notre président, etc.). Quant au niveau d'insécurité, lorsque j'ai posé la question à notre chauffeur de taxi, il m'a répondu que vu la taille et la forme de l'île, les voleurs ne peuvent jamais courir bien loin.

Cela dit, même si l'influence européenne est forte, l'environnement ressemble plus à l'Afrique qu'à un D.O.M. Même si la population ne semble pas très pauvre, du moins ne semble pas en manque, il n'en demeure pas moins que le pays n'est pas riche. Les maisons ont une apparence rudimentaire, mal finie, les voitures sont basiques, beaucoup de chiens errent sur le bord des routes, qui ne sont pas d'une grande qualité.

SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE

Autre différence majeure avec un département d'Outre-Mer, la forte proportion indienne dans la population. De ce fait, on trouve des temples indiens un peu partout, et la cuisine est aussi très marquée par l'Inde. Evidemment, tout cela est mélangé avec un peu d'Europe, un peu d'Afrique, et un peu de christianisme. C'est enfin une population plutôt accueillante et tranquille, du moins d'après ce que j'ai pu voir en simplement une petite semaine.

Dernière impression générale, c'est un pays cher. Même les restaurants en dehors des zones pour touristes ne sont pas donnés. Par exemple, compte tenu du niveau de vie local, je trouve qu'un plat à 10 €, certes bon marché par rapport à Paris, est cher. Je suis curieux de savoir quels endroits fréquente ou quels prix paie la population locale.

SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE

Pour le reste, on trouve évidemment ce qui fait rêver, à savoir des hôtels de luxe, donnant sur l'Océan Indien et ses multiples couleurs superbes. L'intérieur du pays est plus ordinaire, les montagnes ne sont pas très hautes, les paysages ne sont pas les plus spectaculaires, l'agriculture est dominée par la canne à sucre.

En ce qui concerne l'hôtel (Constance Belle Mare), il était très confortable, d'un luxe sans ostentation. Tout était juste, rien n'était de trop. La nourriture était excellente, j'ai même cru comprendre que cet hôtel était réputé pour sa gastronomie. Nous avons même discuté avec une sommelière, mauricière passionnée, qui a participé au concours du meilleur sommelier de l'île. Une jeune femme modeste, souriante, très sympathique, et à la passion communiquante. L'hôtel est constitué de nombreux bâtiments discrets, l'ensemble est très vert, très aéré, on ne se sent pas dérangé par les autres clients.

Enfin, le personnel est très souriant, poli, aimable, mais sans obséquiosité, de façon très naturelle et agréable. Ce n'est ni guindé ni prétentieux, tout sonne juste. Un défaut : on n'a pas envie d'en sortir, juste y rester tranquillement pour se reposer : luxe, calme et volupté.

SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE
SPECIAL VACANCES : A LILLE CHEZ MAURICE

Partager cet article

Repost 0

commentaires