Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 20:33

Avant de se rendre dans un pays inconnu, on a toujours des images en tête, des idées reçues, provenant de ce qu'on a pu lire dans les guides, voir dans les différents médias, ou entendre à droite à gauche. Sur la Corée (du Sud évidemment), j'avais entendu dire que c'était un pays extrêmement dynamique, à l'avant-garde du progrès, high-tech Des collègues m'en avaient parlé, me disant que dans les rues coréennes, tout le monde était hyper connecté, et que les voitures, presque toutes hybrides, glissaient en silence.

De mon côté, j'ai toujours tendance, avant un voyage, à supprimer toutes mes idées reçues, et à arriver sur place avec un regard neuf. Bien entendu, avant de partir en Corée, je me demandais ce que j'allais trouver. Je craignais que le pays ressemble trop au Japon et ne soit pas assez exotique. Une connaissance, dont la femme est coréenne, m'avait parlé du pays en termes élogieux ; en l'entendant, j'avais l'impression qu'il parlait du Japon.

Allais-je donc trouver un Japon bis, en plus jeune, plus moderne, plus dynamique ? Tout au long du voyage, je n'ai pas pu m'empêcher de comparer avec le Japon, les deux pays étant très proches, géographiquement et culturellement, et semblant se faire une concurrence certaine.

En arrivant, j'ai trouvé un aéroport, celui d'Incheon à Séoul, moderne, impeccable, clair. Les aménagements, notamment les toilettes, rappellent furieusement le Japon. La suite s'est révélée beaucoup plus nuancée.

D'abord, le pays est propre. L'environnement est asiatique, mélange d'architecture moderne pas toujours de bon goût et de ruelles plus anciennes. Les villes sont toutefois rarement esthétiques. J'avais l'impression que le pays est un mélange de Japon pour ce qui est moderne, et de ce que j'imagine de la Chine, avec un peu de ce que j'imagine de l'Amérique du sud.

J'ai trouvé, à Séoul bien sûr, et dans d'autres villes comme Busan, quelques rues calquées sur Tôkyô ou Ôsaka, mais sans la variété que l'on peut trouver au Japon, dans l'architecture, dans les commerces, dans les aménagements, et sans non plus cette extrêmité, ce mélange, ce contraste entre des extrêmes, dans les finitions, le beau, le pratique, mais aussi l'exubérant, l'extentrique. Je trouve le Japon en permanence décalé, pas la Corée.

Autre différence qui m'a surpris : la Corée n'est pas un pays très développé. Comme je l'ai dit, c'est propre. Il y a par exemple beaucoup de toilettes, beaucoup plus qu'en France, gratuites, et généralement fréquentables. On ne trouve pas de détritus, ni de dégradations. Toutefois, le niveau de développement est largement inférieur à ce qu'on peut trouver en Europe.

Les aménagements publics et les rues sont même souvent vieillots, tristes, voire poussiéreux, et m'ont fait plus d'une fois penser à ce qu'on peut trouver dans d'ex pays communistes.

La fantaisie, même si elle commence à s'exprimer dans certaines séries ou dans un musique pop par ailleurs très formatée sur celle des Etats-Unis, n'est pas encore générale. On ne trouve pas tous ces personnages "kawaii" qui peuplent l'environnement japonais, Donc pas de petits animaux de toutes sortes, de toutes couleurs et de toutes formes, pas de petits personnages de tous styles, pas de produits dérivés à n'en plus finir, et pas de mascottes, ou alors très peu, et au costume bien élimé.

L'attitude de la population est également différente. Les gestes sont plus classiques, on ne trouve pas ce raffinement attentionné des Japonais, ce geste parfait et précis adapté à chaque situation, et calculé pour exprimer parfaitement l'envie de mettre à l'aise, l'envie de ne pas blesser.

Pour autant, les Coréens, dans l'ensemble, sont plutôt accueillants et polis. Je n'ai jamais ressenti d'agressivité, le pays est sûr, la délinquance semble inexistante. Certes, les personnes âgées ont tendance à être un peu sans-gêne dans les transports, mais ce n'est pas non plus de l'incivisme.

Le service n'est pas le meilleur du monde, mais le contact est généralement agréable, et les personnes aimables. Dans les rues, ou dans les transports, on n'est jamais longtemps perdu. Plusieurs personnes nous ont aidés avec gentillesse.

Au sujet de la population, plusieurs choses m'ont surpris. D'abord, en dehors de Séoul, j'ai trouvé peu de jeunes. Dans les rues, dans les transports, j'ai eu l'impression que les personnes âgées étaient minoritaires, les couples de 30-40 ans, et les enfants étant rares. Ceci s'est confirmé au vu des statistiques, qui révèlent une évolution démographique à la japonaise, apparemment en pire.

Autre élément, le niveau d'anglais. J'avais lu à plusieurs reprises que les Coréens apprenaient l'anglais très jeunes, de façon intensive, et que leur niveau était largement supérieur à celui des Japonais, synonime d'un pays beaucoup plus ouvert de dynamique. En réalité, le niveau d'anglais des personnes croisées, même jeunes, m'est apparu très faible, pire encore que le niveau des Japonais, ce qui est une réussite en soi.

Enfin, au niveau vestimentaire, la mode, quoiqu'on en dise, n'est pas encore très développée. A la très grande majorité, les Coréens s'habillents de façon basique, plutôt sportive : tennis, pantalon, imperméable, comme s'ils étaient en permanence en randonnée. toutefois, il existe un phénomène très répandu : la chirurgie esthétique. Le nombre de femmes avec les yeux et le nez refait est impressionnant. C'est fort dommage.

C'est finalement un pays encore peu développé, qui se cherche. Anciennement colonisé par le Japon, détruit par une guerre terrible, colonisé par les Etats-Unis, libéré depuis peu d'une dictature, c'est un pays dont les traditions ont été étouffées, et qui n'est pas encore futuriste. Un pays qui se développe, et qui se doit se faire une place entre deux géants, géographique, politique et économique (la Chine), économique, technologique et culturel (le Japon). Il faudrait aussi pour cela qu'il s'émancipe de la tutelle des Etats-Unis, mais çà ne se fera pas de sitôt, vu l'importance de la propagande pro-américaine. Il est vrai que la situation avec le frère du nord n'aide pas.

Pour autant, ce pays a des atouts, dans sa culture, ses paysages, ses temples, sa cuisine.

COREE : PREMIERES IMPRESSIONS
COREE : PREMIERES IMPRESSIONS
COREE : PREMIERES IMPRESSIONS
COREE : PREMIERES IMPRESSIONS
COREE : PREMIERES IMPRESSIONS
COREE : PREMIERES IMPRESSIONS
COREE : PREMIERES IMPRESSIONS
COREE : PREMIERES IMPRESSIONS
COREE : PREMIERES IMPRESSIONS
COREE : PREMIERES IMPRESSIONS

Partager cet article

Repost 0

commentaires