Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 22:14

Nous avions décidé de visiter le temple de Haiensa, célèbre pour sa biblithèque renfermant les Tripitaka Koreana, textes bouddhistes sacrés. Ces textes sont imprimés sur plus de 80 000 plaques de bois, renfermées dans un bâtiment ancien, situé à l'intérieur d'un complexe religieux.

Depuis Andong, nous prenons le train, sous la pluie, jusqu'à la gare de Dong Daegu. De là, nous rejoingnons, en métro, la gare routière de Seongdangmot. Sous la pluie, le bus met 2 heures à rejoindre le terminus, d'où un taxi nous mène au temple où nous devions loger.

Le bus et le taxi traversent des forêts montagneuses, parcourues par de nombreux randonneurs. Il est près de 16 h 00, nous pensons donc que nous allons pouvoir profiter de la fin d'après-midi pour randonner, d'autant que la pluie a cessé. Nous imaginons la brume se lever, laissant passer le soleil entre les arbres encore humides.

Finalement, notre logement se trouve dans le temple principal de Haiensa, celui abritant les textes sacrés ! Nous sommes reçus par un jeune moine et une jeune femme, vêtue d'une veste et d'un pantalon en gros tissu marron. Nous allons l'appeler mademoiselle Kim, pour plus de simplicité. C'est une volontaire, qui travaille au temple. Est-elle une personne très religieuse venue faire une retraite ? Dans un anglais laborieux, ils nous expliquent les consignes. 17h35, dîner (tant pis pour la ballade !). 18h05, cérémonie des tambours et prière. 03h15, cérémonie des tambours et prière. 06h05, petit déjeuner. Heureusement, nous arrivons à négocier avec le moine une dérogation pour la prière. Après tout, dans un endroit aussi serein, il faut se reposer et donc dormir !


Le moine prend ensuite congès de nous, nous laissant avec mademoiselle Kim. Elle nous redonne le programme, mais cette fois-ci, ne nous laisse pas vraiment le choix pour la prière de 3h du matin. Nous n'osons nous y opposer. Elle semble vraiment y croire. Comme les convertis, certains laïques sont parfois plus religieux et ont une pratique plus poussée que les religieux eux-mêmes. Y aurait-il des intégristes chez les bouddhistes ? Des "jusqu'au bouddhistes", en quelque sorte ?


Nous rejoignons notre chambre, au rez-de-chaussée du bâtiment, où nous attendent nos vêtements. La chambre n'a aucun charme, ce n'est pas Koya san. Une porte en bois ouvre sur une entrée, puis une grande pièce haute de plafond, sans fenêtre, au sol dur recouvert de lino. Par contre, comme les maisons traditionnelles coréennes, un vide sanitaire a été aménagé sour le sol, ménageant un système de chauffage. Une sorte de chauffage au sol, à la romaine, alors que dans les maisons japonaises, le vide sanitaire sert avant tout à aérer. Ce système de chauffage est vraiment confortable. Au fond de la chambre, une salle d'eau avec WC. Nous devons revêtir un costume marron au gros tissu matelassé.

COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.

Le temps de s'installer, il est l'heure de dîner. Je regrette les succulents repas végétarients de Koya-San. Ici, les repas se prennent dans une cantine, où nous devons garder le silence. Le dîner est très simple et franchement pas appétissant: riz, kimchi, champignons, soupe.

A la sortie de la cantine, nous assistons aux prières. D'abord, sous un auvent, en extérieur, de jeunes moines frappent en rythme sur un gros tambour. Ensuite, nous entrons, déchaussés, dans la grande salle de prière, et écoutons les moines psalmodier. Nous devons nous lever, nous prosterner, nous agenouiller, placer les mains au niveau des oreilles, coudes par terre et main vers le ciel, nous lever, et ainsi de suite. Mademoiselle Kim nous montre l'exemple.


Nous prenons ensuite congès de notre accompagnatrice, puis nous promenons autour du temple pendant que le soleil se couche. Nous nous couchons nous-mêmes à 21 h 00. En face de la chambre coule une cascade. C'est le seul bruit. Un endroit vraiment paisible.

COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.

Le lever et la prière de 3h00 sont vraiment difficiles. Ce sont les mêmes prières que la veille au soir. Tambours sous le ciel étoilé, à moitié endormis, puis prière dans la salle. Les membres sont vraiment très raides, et c'est un effort important de s'agenouiller, de se prosterner, de se relever, et ainsi de suite. Nous suivons mademoiselle Kim, qui, la fatigue aidant, se retrouve parfois à contre temps. Nous aussi. Nous sommes à un moment tous les trois debout pendant que les autres personnes sont prosternées, et inversement.

Il est encore plus difficile de se rendormir après la prière, puis à nouveau de se réveiller à 5h45 pour aller prendre le petit déjeuner. Le repas est à peu près le même que pour le dîner, dans la même salle silencieuse.

Nous avons ensuite rendez-vous avec Mademoiselle Kim, à 7h00. Elle nous a proposé gentiment de nous accompagner pour aller visiter un hermitage dans la montagne. Nous sommes les seuls touristes ce jour-là, elle est aux petits soins avec nous. Avant de partir, elle nous offre un café. En route, nous apprenons qu'elle n'a absolument aucune religion mais qu'elle est juste là pour aider un ami moine, en remplaçant la préposée habituelle, en arrêt maladie.

Nous suivons tous les trois un chemin dans la forêt, qui monte en surplomb d'un ruisseau. Le temps est magnifique, les rayons du soleil matinale passent à travers les arbres ; nous n'entendons que nos pas et la nature. Nous ne rencontrons pas âme qui vive, c'est un moment privilégié avec la nature.


Après l'hermitage, notre accompagnatrice nous laisse tous seuls avec un plan, et nous faisons une marche de plus de 3 heures, d'un temple à l'autre. Temps superbe, frais, paysage magnifique, jalonné de temples. Nous sommes absolument seuls. Un séjour inoubliable.


De retour au temple, nous allons au bâtiment des Tripitika Coreana. Il nous faut ensuite revêtir nous habits civils, prendre congès de notre hôtesse avant de monter dans le taxi puis dans le bus qui va nous ramener à la civilisation.

COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.
COREE : HAIENSA. MAGIQUE.

Partager cet article

Repost 0

commentaires