Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 10:49
Cet article aurait pu aussi bien s'intituler "Le Japon mignon (3) : les chats". Mais finalement, la plupart des articles pourraient faire partie du Japon mignon, car la majorité des objets japonais - et aussi bien les voitures ou les robots - se doivent d'être mignons. Les animaux ne font évidemment pas exception à la règle.

On l'a vu avec les chiens, qui doivent être petits, et donc mignons à la base. Mais en plus, on leur met des petits manteaux et autres accessoires pour les rendre encore plus mignons.

Avec les chats, c'est un peu différent. Le chat est aussi un animal de compagnie apprécié, mais on ne lui met pas trop d'accessoires. Certes, il existe des vêtements pour chats, ou des accessoires pour les habiller... en grenouille, par exemple. Si si, il existe même un site internet pour çà : link Toutefois, ce type de phénomène demeure rare.

Alors, quelle est la particularité des chats au Japon ?

D'abord, comme il existe de nombreux endroits tranquilles, beaucoup de petites rues sans voiture, les chats peuvent souvent se promener librement, à leur rythme. Et dans certains lieux fréquentés, ils peuvent même bénéficier de la générosité des hommes pour se nourrir.


Ensuite, et surtout, le chat est utilisé en objet, ou en statue, souvent commercial. L'exemple le plus connu est Kitty chan (Hello Kitty). Il existe aussi le fameux maneki neko, chat qui soulève la patte à l'entrée de chaque commerce. J'en ai même trouvé un gros gonflé à l'hélium au dessus de la porte d'un magasin à Kyôto.


A Ise, il existe un magasin qui vend des maneki neko, de toutes les tailles et toutes les formes. L'entrée est signalée par un grand maneki neko en pierre. Et au dessus de la porte, quelques exemples de ce que l'on trouve à l'intérieur. C'est hélas difficile à voir sur la photo.


Heureusement, il y en a d'autres sur un banc à côté.


Ce magasin vend aussi des petits maneki neko porte-bonheur, avec, à l'intérieur, un petit papier prédisant l'avenir.


En dehors du maneki neko, le chat peut se conjuguer sous plein de formes et d'aspects différents, pour agrémenter la devanture des commerces. Ici, un gros chat en céramique, décoré de personnages à l'ancienne, devant un restaurant d'Oosaka.


Devant un antiquaire de Matsumoto, deux chats rigolards et triomphants chevauchent un poisson. Sont-ils heureux d'avoir gagné une course, ou bien d'avoir trouvé une proie ?


A Tôkyô, ces trois matous en pierre, bien nourris, vous accueillent avec leur bonhomie dans leur boutique de baguettes.


Dans ce magasin de tôfu de Yanaka, vous êtes accueillis par deux jeunes chats joueurs et facétieux.


A Asakusa, deux chats en tissu se prélassent avec bonheur sur une table posée dans la rue, devant un magasin traditionnel.


Toujours à Tôkyô, ce tailleur de pierre a fabriqué un banc et son enseigne, en forme de chat(s).



Enfin, un phénomène plus rare et plus marginal : à Akihabara, il y a les Maid café, mais maintenant il existe aussi les neko café. Si vous ne pouvez pas avoir de chat chez vous, vous pouvez vous rendre dans ce café, et tout en dégustant votre consommation, vous pouvez caresser, dorloter, papouiller les chats qui se prélassent, se balladent, jouent... autour de vous. Vraiment trop kawaiiii !!!!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires