Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 12:23
Il n'y a pas longtemps, je me suis fait piéger, lors d'une dégustation aveugle, par la vivacité et la minéralité d'un Côtes du Rhône, que j'ai alors pris pour un Chablis.

- La majorité des lecteurs : Ouhouhouhouhouh...
- Une minorité de lecteurs : ah bon, il y a des Chablis rouges ?!!?

Oui, bon... là n'est pas la question, arrêtez de m'interrompre avant que j'aie commencé.

Plus récemment, toujours aussi inspiré, je me suis fait une nouvelle fois piéger, lors d'une dégustation aveugle. Là, j'ai pris un Haut-Médoc pour un Languedoc. Alors certes, çà rime, mais ce n'est pas plus glorieux que de prendre un Côtes du Rhône (blanc, bien sûr) pour un Chablis.

- La majorité des lecteurs : ouarf ouarf ouarf, et c'est toi qui nous donnes des cours de dégustation dans le cadre de Wafutsu ? Bon... heureusement que c'est pas cher et que les vins sont excellents !
- La minorité des lecteurs : quoi ?!!! çà se permet de donner des cours de vin alors que çà prend un Côtes du Rhône blanc pour un Chablis rouge ?!!? Ben nous, on va continuer à boire euh'd'la bière, pisqu'c'est çà !!!

HEM HEM, C'EST BON, JE PEUX CONTINUER ?

Voilà : après un carafage de 3 heures, ce vin très puissant, au style sudiste, sent principalement les fruits noirs et le caramel.

Quant à la bouche, elle est encore un peu sèche et un peu dure, sensation de sécheresse persistante, donnant l'impression de lécher une planche. Vin, donc, qui a encore besoin de se fondre.

En résumé, un vin ressemblant à un Languedoc, à attendre encore.

Partager cet article

Repost 0

commentaires