Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 18:54
Comment çà, il existe du Corbières blanc ? C'est pas que du gros rouge rustique qui égratigne la langue ? De toute façon, le Languedoc, c'est que du gros rouge qui tâche, non ? Et puis il fait pas un peu trop chaud pour faire du blanc ? Hein ?

Bon, comme toujours, il faut que je sois interrompu dans mes explications avant même d'avoir commencé.

Alors d'abord, en Languedoc, il existe du rouge qui tâche, mais il existe, et de plus en plus, des rouges qui vont du très agréable au superbe.
Quant au blanc, oui, il y en a aussi, et du très bon également.

Par exemple celui-ci : un nez vif, presque épicé, qui titille le nez comme j'aime, avec des notes florales, minérales, de miel et de cire. Une bouche grasse et vive à la fois, avec ce qu'il faut d'amertume. Enfin, une très bonne longueur, laissant un goût légèrement grillé.

Donc un vin pas lourd, qui ne colle pas, et que l'on peut boire très facilement. Et forcément bon, puisque minéral. Eh oui, en 2009, si un vin est jugé minéral (même si personne, donc moi non plus, ne sait ce que c'est), il est forcément bon. Dommage pour les autres. Je vais d'ailleurs lancer un concours : en 2010, quel est le mot qui décidera si un vin est bon ou non ?

En tout cas, ce Corbières, on pourrait en boire des litres.

Ah, vous voulez connaîtres les cépages ? Pas de problème, je les ai notés. Il faut juste que je retrouve le papier. Il est là, je le sais. Ouh, je n'ai plus les idées très claires, mais il est vraiment bon, ce petit Corbières.

Allez, une petite photo de la bouteille ? Ah, ben je l'ai jetée avant de l'avoir prise en photo !

Bon, pas grave, j'en rachèterai d'autres, car pour 5 €, c'est vraiment une affaire !

Et en plus, la buvabilité est de 5/5.

Partager cet article

Repost 0

commentaires