Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 20:36

Après un chablis 2000 du domaine de Pisseloup, j'ai testé ma cave et la capacité de conservation des "petits" vins avec ce rouge de 10 ans de mon ami Stéphane Heurlier.

 

Autant le dire tout de suite, j'ai eu une bonne et une mauvaise nouvelles.

 

Je commence bien entendu par la mauvaise : le vin était légèrement bouchonné ! Eh oui, c'est la première fois que çà m'arrive avec ce producteur, depuis 15 ans que je me fournis chez lui. J'ai déjà gouté des vins beaucoup plus chers et réputés, hélas imbuvables à cause d'un bouchon plus que défaillant. Avec les châteaux La Bretonnière et Tour de Guiet, c'est la première fois, et encore, cela ne rendait pas le vin imbuvable.

 

Cela n'empêchait pas en tout cas - et c'est là la bonne nouvelle - de sentir les épices, la terre, l'amande, le poivron, puis les fruits noirs (myrtille) et le pruneau. C'est un bouquet complexe, qui m'a paru sombre, et que Shizuku Kanzaki aurait pu comparer à un château fort perché sur un piton rocheux un soir d'orage.

 

En bouche, l'acidité est importante, les tanins fondus quoique un peu durs. On ressent ensuite une forte amertume, très persisitante. C'est surprenant mais pas désagréable pour autant.

 

Après 24 heures dans la bouteille ouverte, le vin devient très fuité et gourmand, avec une pointe de chocolat. Dommage que le léger goût de bouchon soit encore présent.

 

Il n'empêche que le test a été concluant : un "petit" vin peut se conserver au moins 10 ans, à condition d'être de qualité. Ensuite, mais là çà n'intéresse que moi, ma cave conserve très bien et les blancs et les rouges. Je n'ai pas de rosé 2000 en réserve. Dommage, çà aurait pu être intéressant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires