Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 21:10

Il existe, parmi la vaste diversité de caractères qui constituent la richesse du genre humain, un type de personnes, qui s'accomodent de tout, qui s'habituent à tout, qui s'adaptent à tout. On peut les qualifier positivement de personnes faciles à vivre, ou négativement de je m'en foutistes.

 

A l'inverse, il existe des personnes, dont je fais hélas partie, qui ont besoin d'avoir leurs petites habitudes. On les appelle les maniaques. Parfois, il est indispensable d'abandonner une habitude. Dans ce cas, certains maniaques tombent malades, d'autres, moins atteints, s'empressent d'inventer une nouvelle habitude pour remplacer la précédente. Si cela peut vous rassurer, je fais partie de la seconde catégorie. Vous vous en fichez peut-être, mais moi, çà me rassure.

 

C'est ainsi que j'ai l'habitude d'entamer mes articles par une longue introduction qui n'a apparemment rien à voir avec le sujet. Et pourtant si, vous allez le voir, comme d'habitude, je vais retomber sur mes pattes.

 

Le maniaque que je suis a une cave à vin bien rangée, avec des casiers pleins de bouteilles couchées dans un ordre bien déterminé. Afin de gérer sa cave au plus juste, le maniaque que je suis a un livre de cave, en réalité un vulgaire fichier Excel où chaque vin est répertorié selon ses principales caractéristiques.

 

Dans les casiers, les vins sont classés par régions viticoles, et sur le tableau, il exite une colonne "Région". Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes, puisque finalement, il suffit de ranger, physiquement et informatiquement, chaque vin selon sa région de production.

 

Seulement, il existe en France une appellation qui me pose problème, et dont je possède quelques vins d'un excellent domaine, le Château d'Or et de Gueule.

 

J'ouvre ma carte des vins de France des éditions Benoit, et après avoir lu que Costières de Nîmes était une appellaiton du Languedoc située entre la Clairette de Bellegarde et le Muscat de Lunel, je tape "LANGUEDOC" sur mon fichier informatique, et descends à ma cave ranger les bouteilles concernées entre le Jura et la Loire.

 

Remonté chez moi, je décide de vérifier ce que le guide HACHETTE dit de ce vin. Horreur, il est classé dans le chapitre consacré au Rhône ! Partant du principe absolu que c'est le dernier à avoir parlé qui a raison, j'ouvre mon fichier, y tape "RHÔNE", et redescens à la cave afin de remettre au plus vite les choses à leur place, c'est à dire entre Provence et Roussillon.

 

Une fois remonté à nouveau, je décide de parfaire mes connaissances en matière d'appellation, en ouvrant le Dictionnaire des Vins de France, édité également chez HACHETTE. Les Costières de Nîmes y sont classés en Languedoc ! Que faire ? Remodifier mon fichier ? Redescendre à la cave ?

 

Avant de prendre la moindre décision précipitée, je consulte le site internet du Château d'Or et de Gueule. Eux doivent tout de même bien savoir où ils habitent. En première page apparaît un logo indiquant : "Vallée du Rhône, terroirs d'accueil". J'ai bien fait de ne rien changer. Je m'endors rassuré.

 

Au dernier Salon des Vignerons Indépendants, en discutant avec monsieur de Puymorin, je jette un discret coup d'oeil sur le panneau surplombant le stand. Il indique bien "Vallée du Rhône". Il n'y a donc plus aucun doute.

 

De retour à la maison, tout plein de sérénité et d'assurance, j'enregistre les Cimel, les Trassegum, les Qu'es Aquo, dans la catégorie "RHÔNE". Arrive la Syrah de Charlotte, en "VIN DE PAYS D'OC" !!! J'inscris quoi dans la case "Région" ? Serait-il possible que sur un même domaine, selon l'année ou la parcelle, le raisin soit tantôt du Languedoc, tantôt du Rhône ? Est-ce possible que sur son domaine du Rhône, un producteur du Rhône produise du Languedoc ?

 

Me voilà donc avec un vin du Rhône en appellation Languedoc. Pour un maniaque, c'est vraiment dur à vivre. Que faire ? Aller consulter un psy ? Tout boire au plus vitre pour régler le problème ? La seconde solution est évidemment la meilleure. Il faut juste que je me souvienne dans quelle partie du casier ces bouteilles sont rangées.

Partager cet article

Repost 0

commentaires