Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 21:00

Parfois, quand certaines occasions se présentent, il faut savoir se faire plaisir et sortir des sentiers que l'on fréquente habituellement. Dans ces circonstances, on se lâche, et on lâche surtout les billets.

 

Mais attention, il faut bien suivre les recommandations du vendeur, et traiter la précieuse bouteille avec les égards dignes de son rang. Je l'ai donc sortie du frais, avec grande concentration, et surtout sans trembler, pour ne pas la faire tomber. Je l'ai carafée, et commencé la dégustation presque aussitôt.

 

Leflaive-Puligny-2006--1-.jpg

 

Au nez, çà sent la pomme mûre et sucrée, la poire, et l'amande. C'est un bouquet très profond, rassurant.

 

La bouche est légèrement perlante, et dégage des goûts de caramel, d'épices, et un boisé très léger, en arrière-plan. C'st une bouche vive, manquant encore d'ampleur, à vieillir, bien sûr.

 

C'est un vin assez gras tout de même, d'un beau gras, qui se boit comme un jus de fruit. En conclusion, c'est bon, mais pas exceptionnel, surtout si l'on met le prix en parallèle.

 

Peut-être faut-il l'aérer davantage ? D'accord, je garde une moitié, que je laisse 24 heures au frais dans la carafe (recouverte de son bouchon, tout de même).

 

Après 24 heures de carafage au frais, le vin n'est pas plus convaincant.  Il n'est pas mauvais, loin de là, mais il n'a rien d'exceptionnel. Que s'est-il passé ? Trop jeune ? Trop d'attente ?

 

Je me posais ces questions quand soudain, juste avant la fin du dernier verre, le Puligny est devenu du vin, digne de son nom. D'un seul coup, il a commencé à se complexifier (fumé, ananas, pêche, pain grillé), la bouche est devenue soyeuse. Mais c'était déjà la fin.

 

J'ai eu le sentiment que juste avant les dernières gorgées, il avait passé la seconde et qu'il en avait encore beaucoup sous le pied. Je me suis alors dit que finalement, j'aurais dû prendre un magnum. Ou le boire moins jeune. Ou plus aéré. Ou moins frais. Ou tout çà en même temps. Mais trop tard.

 

Prix : autour de 75 € aux caves Augé.

 

Leflaive-Puligny-2006.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires