Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 16:57

En Bourgogne, il existe (au moins) deux domaines Prieur : le domaine Jacques Prieur, donc Nadine Gubelin est la vinificatrice, et l'autre, le domaine Prieur-Brunet, à Santenay.

 

C'est de ce domaine que nous avons goûté ce Bâtard-Montrachet, fleuron de la maison.

 

Le nez est aérien, dégageant des arômes de citron vert, de miel, de pain d'épice, de tarte au citron, de terre mouillée, de noisettes, avec une pointe florale. C'est donc complexe. On peut passer du temps avec le nez dans le verre.

 

La bouche est marquée par le caramel, l'amande grillée, puis le beurre. Elle est très fine, longue, soyeuse, très fraiche (la fraicheur de la mer en été). Elle se muscle à l'aération, évoluant vers le beurre et la noisette. Elle devient alors plus directe et efficace.

 

Ce vin s'est révélé parfait avec des coquilles saint-jacques au shiso.

 

Maintenant, abordons la question du prix : c'est un produit que l'on achète autour d'une centaine d'euros la bouteille. En le buvant, j'ai ressenti beaucoup de plaisir, mais pas démotion. Vaut-il alors sont prix ? Je laisse la question en suspens.

Partager cet article

Repost 0

commentaires