Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 21:02

Voilà une promesse que je me suis tenue il y a plusieurs années. Et finalement, je l'ai tenue.Dans mon précédent article, j'avais écrit que je n'appréciais pas d'acheter du vin en primeur et de le retrouver quelques mois plus tard moins cher en foire aux vins. Malgré tout, je n'achète plus en foire aux vins.

 

Je peux dire que j'y ai fait quelques bonnes affaires, et que certaines grandes surfaces proposent des produits de qualité, bien présentés. Toutefois, nombreuses sont encore celles qui installent une grande tente sur le parking, et alignent les bouteilles debout, au froid ou à la chaleur, selon la température ambiante, sous l'action destructrice des néons.

 

J'ai remarqué que les quelques vins défaillants que j'ai achetés provenaient tous d'un achat en foire aux vins. En général, quand j'achetais plusieurs bouteilles, les goûts étaient souvent très différents d'une bouteille à l'autre. Hasard ? Problème de conservation ? Simple impression ?

 

Quant aux prix, ils ne sont pas forcément intéressants, sauf pour quelques produits d'appel, bien souvent tous vendus dès les premières heures. On se laisse alors tenter par ce qui reste, histoire de n'être pas venu pour rien, mais les bonnes affaires étant parties, on revient avec des vins pas forcément intéressants, d'un point de vue qualité et/ou de prix.

 

Enfin, les vins proposés sont en grande majorité des Bordeaux, surreprésentés dans ma cave, car surreprésentés dans les ventes en primeurs ou en foires aux vins à l'époque où j'y participais. Non pas que je crache sur cette région, bien au contraire, mais j'aimerais simplement diversifier. Or, les ventes en primeurs, et à un moindre degré en foires aux vins tournent autour des grands crus de Bordeaux, qui cachent la forêt du monde du vin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires