Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 18:08

Cà, pour une nouvelle, c'est une nouvelle ! Personne ne nous l'avait annoncé, nous avons tous été mis devant le fait accompli.

 

Bêtement, nous avions tous imaginé que la Mairie de Paris voulait développer le vélo : mise en place de Vélib, création de pistes cyclables, etc. Mais non, la réalité est à l'opposé, et nous avons tous été bernés. En effet, le Vélib n'a que pour but de dégoûter les Parisiens du vélo : chaîne qui saute au milieu du carrefour, freins qui lâchent dans la descente, selle qui descend subitement entraînant une incapacité de reproduction chez le cycliste mâle, la liste est trop longue pour tenir dans ce blog. En tout cas, à la lecture de ces exemples, on commence à avoir de sérieux doutes.

 

Deuxième acte : les pistes cyclables. Soit il est tombé sur un Vélib en état de marche (cas d'école), soit il ne s'est pas fait vandaliser son propre vélo (très rare aussi), mais chose étonnante, le cycliste roule encore. Il prend donc une piste aménagée spécifiquement pour lui. Après avoir slalomé entre les piétons, évité les voitures garées sur la piste, traversé le marché installé lui aussi sur la piste, il arrive à destination. Il est toujours vivant, et même entier !

 

La municipalité de la Ville Lumière perd patience, et décide d'en finir une bonne fois pour toutes. Elle prend alors un décret, soit disant pour améliorer la circulation et le partage de la chaussée, mais en voyant le résultat, vous comprendrez tout de suite l'objectif visé.

 

Photo-260.jpg

 

Tout le monde a bien compris ? En voyant cette image, je pense aux dessins animés du style tom et Jerry. J'imagine la souris perverse qui attire le pauvre chat dans un traquenard, en lui montrant par exemple un baton de dynamite habillé en souris. Nous savons tous que les cyclistes parisiens adorent prendre les sens-interdits. Messieurs Delanoë et Baupin les y encouragent. On pense aussi à l'histoire de Paf le chien.

 

Quant aux piétons, habitués à traverser ces rues en sens unique, ils ne pensent bien évidemment jamais à regarder du côté d'où les voitures ne viennent jamais. Résultat : ils se font renverser par des vélos lancés dans leur périple suicidaire.

 

 A ce même endroit, j'ai vu l'application pratique de ce système ingénieux. Une jeune femme sur son Vélib s'est fièrement aventurée dans cette rue, en suivant les flèches, et s'est rapidement trouvée nez à nez avec une voiture, puis une deuxième, etc. Etant dans une zone 30, les voitures roulaient à plus de 50, la jeune femme était à la limite de la chute, partagée entre la chute sous la voiture ou l'empallement sur les poteaux métalliques, ne pouvant plus avancer ni reculer, et dans l'impossibilité de mettre pied à terre (c'est à dire sous la voiture). Par miracle, elle s'en est sortie. C'est fou ce que les cyclistes sont résistants !

 

Du coup, nos édiles ont décidé d'aller encore plus loin en ordonnant aux vélos de se suicider. Photo ci-dessous :

 

Photo-277.jpg

 

Le message est encore plus clair. Pas besoin d'en rajouter. Ah si, un scoop pour finir. Au cas où il resterait des cyclistes, notre municipalité aurait un ultime projet dans ses cartons : autoriser et surtout inciter les cyclistes à rouler à contre sens sur le périphérique.

 

P.S. Monsieur Philippe Le Hardy, de Beaune, lecteur assidu de ce blog, vient de me donner une autre interprétation. Les Parisiens ne respectant rien et bravant toujours les interdits, la Ville leur demanderait de rouler en sens interdit, dans l'espoir qu'ils arrêtent de le faire, par simple esprit de contradiction. C'est ainsi qu'elle aurait le projet d'obliger les automobilistes de se garer sur les trottoirs, de klaxonner et de rouler vite.

Quant à la RATP, pour lutter contre la fraude, elle devrait bientôt interdire aux usagers de payer leur tiquet.

Expériences à suivre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eric durand 19/06/2010 18:56


j'ai été acheter un vélo électrique sur www.buzibi.fr, je me suis équipé, j'ai testé sur une longue durée: je suis entièrement convaincu.
Il ne manque plus que les pistes cyclables, absolument partout !