Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 18:44

Je ne reviendrai pas sur les faits, tout le monde les connait, puisque cet événement incroyable est forcément relaté dans les journaux, sur internet, à la télé, à la radio. Et il y a de quoi, surtout quand on sait qu'indirectement, c'était déjà un volcan islandais qui avait entrainé la Révolution de 1789 et embrasé l'Europe pour quelques années. Comme quoi il n'y a pas de fumée sans feu.

 

Mais je me disperse en jeux de mots à 2 couronnes islandaises, alors que mon propos se voulait être sérieux.

 

Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, j'ai été surpris par l'anonymat conservé à cette montagne. A chaque grande éruption, on mentionne l'Etna, le Piton de la Fournaise, La Souffrière, Le Mont Pelé, Le Mont Sainte-Hélène, Le Stromboli, le Puy-de-Dôme, le Krakatoa, le Unsen (cherchez l'intrus).

 

Par contre, pour celui qui bloque une partie de l'Europe depuis deux jours, France Info, par exemple, emploie le nom "un volcan islandais". Pourquoi ? Les volcans cachés sous un glacier n'auraient-ils pas de nom ? Faux, puisque le vatnajökull (glacier) recouvre le Grimsvötn (volcan). Les vulcanologues n'auraient pas réussi à s'entendre sur un nom, comme ce couple de mes amis dont le fils nouveau-né s'est appelé "Garçon" pendant deux jours, le temps que les parents tombent enfin d'accord ? Les Islandais auraient-ils vendu le nom de leurs volcans pour résoudre leur crise ? Remarquez, si les prix sont fixés comme les points au scrabble, ils vont vite se refaire une sacrée santé économique.

 

En réalité, rien de tout cela. C'est tout simplement que si la terre d'Islande est une aventure, la langue l'est tout autant. Ce volcan reste donc anonyme parce que les présentateurs radiophoniques n'arrivent pas à prononcer son nom ! Ils l'ont d'ailleurs avoué ce soir, lors de l'édition de 19h30 de France Info, où le présentateur a parlé du "volcan islandais au nom imprononçable".

 

Une preuve supplémentaire est que dans les éditions écrites, le volcan a un nom : le Eyjafjallajökull. Evidemment, çà peut dérouter, et je préfère être devant mon clavier que face à un micro. Mais finalement, si l'on se dit que ce nom est celui du glacier (jökull en islandais), le volcan lui-même ne s'appelant qu'Eyjafjöll, çà va déjà (un peu) mieux. Alors messieurs et mesdames les présentateurs, un petit effort, et répétez après moi : EY-JA-FJO-LL. Encore : EY-JA-FJO-LL. Encore, encore, mais je sens des progrès. Allez, le premier qui y arrive gagne un pack de HOE-GAAAAR-DEN !

Partager cet article

Repost0

commentaires