Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 18:01

C'est Noël, la neige s'est enfin arrêtée, les avions volent, il fait beau dehors, très froid, et on a bien mangé, hier soir et ce midi. Les vins ? Que du bon bien entendu : champagne Ruinart à l'apéritif, Sauternes Château Bastor-Lamontagne 1990 encore jeune mais déjà bien coloré et aromatique, Moulin de la Lagune 2001, au fruité encore présent, mélangé avec le graphite et la réglisse, et Grenat de Cazes pour finir, VDN très dangereux, car ne paraissant pas ses 16 degrés. Après cela, il ne restait plus qu'à se coucher.

 

Aujourd'hui, riesling 2007 Clos Saint-Ulrich de Mittnacht Klackt, encore un peu jeune, sur le citron avec une finale briochée, et champagne Prestige 2003 de Franck Pascal. Sortie de table, thé Hôjicha japonais pour digérer devant un bon feu de cheminée.

 

Après ce début de marathon gastronomique, vous noterez le courage que j'ai de parler encore de vin sur un blog. Au moins suis-je bien installé, près du feu de cheminée, le mug de hôjicha à mes côtés.

 

Je vais vous parler d'un vin qui m'a déçu il y a quelque temps. Je l'avais trouvé bon, certes, mais sans grande personnalité. Ce Pagodes de Cos 2000, je l'ai regouté il y a quelques jours, et ce fut une agréable (re)découverte.

 

Cette fois-ci, le nez m'est apparu complexe et vif : cassis, viande, champignons, amande, fumée, terre, avec une pointe de rose. Bouche également vive, avec des tanins joueurs, virils mais sans agressivité.

 

Nous avions, pour l'accompagner, choisi des raviolis aux truffes de la très bonne pizzéria TERRA MIA, qui faisaient incroyablement ressortir les arômes d'amande du vin.

 

Pizzeria TERRA MIA : 34 rue Lemercier, 75017 Paris. 01 43 87 14 70.

Partager cet article

Repost 0

commentaires