Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 18:38

Depuis le temps que j'en avais envie, j'ai décidé de faire un plat au vin rouge. C'est l'été, mais tant pis. Je suis passé chez le tripier, qui m'a vendu 1 kg de joue de porc, et au travail : on sort la cocotte Le Creuset, on y dépose la joue de porc, on vide par dessus le contenu d'une bouteille de vin, puis on ajoute tout ce qui tombe sous la main : thym, romarin, ail, échalotte, graines de coriandre, clous de giroffle, chocolat amer, poivre noir, poivre blanc, poivre vert, sel, pommes de terre, et c'est parti pour presque 24 heures de trempette.

 

Le lendemain, vers 15 heures, j'ai fait revenir les morceaux de joue dans un peu d'huile d'olive, je les ai remis dans la cocotte, puis j'ai fait gentiment mijoter jusqu'au repas du soir.

 

C'est simple, rapide, et... ouh, qu'est-ce que c'était bon ! La prochaine fois que j'ai des invités, je sais comment leur faire plaisir. Je testerais bien aussi la même recette, avec 3 joues, comme me l'a conseillé le tripier : joue de boeuf, joue de veau, joue de porc.

 

Quant au vin, si vous avez bien lu le titre, c'était un Madiran, Château d'Aydie 2001, et il allait rudement bien avec. Le plat était pourtant excellent, et malgré çà, il l'améliorait !

 

Au nez, il se présentait tout d'un bloc, à la fois puissant et doux, comme une boule de douceur qui nous arriverait en pleine figure : crème de cassis, vanille, pruneaux, épices, herbes, cerises noires, chocolat. C'est à la fois fin, puissant et monolithique.

 

Comme le dit le producteur, avec sa carrure et son accent de rugbyman : c'est un vin de repas. Cà veut tout dire. Du coup, en bouche, les tanins sont très présents, mais veloutés, et accompagnés d'une belle acidité et d'un bonne amertume.

 

C'est une sorte de rugbyman civilisé, Sébastien Chabal en culotte de velours, ou pour coller à l'actualité, une belle princesse monégasque avec des épaules de (démé)nageuse.

 

Château d'Aydie :

Appellation : Madiran.

Cépage : 100 % tannat.

Prix : autour de 13 €.

Renseignements sur leur site internet.

Partager cet article

Repost 0

commentaires