Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 14:31

2005, comme la plupart des autres années, était le millésime du siècle. Je me suis donc précipité pour acheter du vin en primeur. Une fois livré, je l'ai laissé dans ma cave, en attendant, pour le boire, que les vins plus anciens soient épuisés.

 

Seulement voilà, je n'ai pu résister à en goûter une bouteille, pas plus tard que récemment. Etait-ce un bon achat ?

 

Franchement, oui, aucun regret. Nez présent sans lourdeur, viril mais vif : fruits rouges, amande, cerises, épices, fleurs.

La bouche était très fine, très douce, à la façon d'une tarte aux myrtilles (depuis tout petit, j'adore la tarte aux myrtilles), légèrement animale, avec une belle fraicheur.

 

Un vin superbe, pour son prix ; heureusement qu'il n'y avait qu'une bouteille d'ouverte, çà m'a obligé à être raisonnable.

 

Certes, c'est un Médoc, appellation moins prestigieuse de la rive gauche. Certes, c'est un cru bourgeois. Mais il nous a procuré plus de plaisir que certains crus classés de Haut-Médoc, Margaux ou Pauillac.

 

Comme aurait dit une pub, il a tout d'un grand.

Partager cet article

Repost 0

commentaires