Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 21:47

Beaucoup de silence a rempli ce blog dernièrement. Les journées passent vite il est vrai, et les activités sont multiples, entre le travail, les préparations des fêtes de fin d'année, les cours de violon, les cours de japonais, et les vacances. C'est ainsi que je parlerai bientôt d'un long voyage que j'ai fait au mois de janvier dernier. En voici le déroulé succinct.

 

Samedi 12 janvier 2013 : départ en A380, direction Tôkyô.

Dimanche 13 : arrivée, quelques courses.

Lundi 14 : malgré une neige abondante et discontinue, nous nous rendons à Asakusa. Beaucoup de kimonos, c'est seijinshiki. La neige prend, les rues sont bientôt recouvertes d'une couche d'une vingtaine de centimètres. Il faut régulièrement secouer le parapluie, et la marche est franchement pénible, car les rues sont extrêmement glissantes.

Retour à la maison au plus vite pour se changer, et repartir aussitôt, en voiture vers la gare, pour prendre la Chûô sen.

Le trafic est perturbé à cause de la neige. A shinjuku, le train ne semble pas vouloir repartir. Nous décidons d'aller prendre directement le Narita Express. Arrivés sur le quai, aucun train, le Narita Express ne fonctionne plus. Nous retournons vers la ligne Chûô, et le train que nous avions laissé à quai redémarre... sous notre nez. Le suivant arrive aussitôt, heureusement, nous emmène à Kanda, où nous prenons la Yamanote pour aller retrouver le Keisei Skyliner. Nous nous trompons de Nippori, nous reprenons la Yamanote, et finalement arrivons à avoir un billet.

Attente sur le quai de la Keisei, dans le froid, les pieds encore mouillés. Heureusement que nous avons pris de l'avance.

Finalement, nous arrivons à l'heure à l'aéroport. De toute façon, l'avion n'est toujours pas annoncé. Nous partirons finalement ce lundi soir comme prévu, avec 2 heures de retard.

Arrivée à Honolulu le lundi midi : eh oui, quand on part de l'Extrême Orient pour aller vers l'est, on se retrouve à l'ouest, un jour plus tôt, avec la drôle de sensation d'avoir remonté le temps et d'avoir vécu la plus longue journée de sa vie. C'est aussi la plus fatigante. De plus, comme il était dit que cette journée devait être mouvementée, une passagère a fait un malaise quelques minutes avant l'atterrissage. Les hôtesses ont en urgence allongé la dame sur les sièges. Après l'atterrissage, nous avons attendu les secours un bon quart d'heure - efficacité américaine. Pendant ce temps, une infirmière parlait à la victime, ne pouvant rien faire d'autre, pendant qu'au dessus, une passagère vaporisait un liquide inconnu : Magic Water, qu'elle disait. La situation aurait été burlesque si elle n'était aussi dramatique.

Nous descendons enfin, prenons un bus vers l'hôtel, nous installons, faisons quelques courses. Quelle journée !

 

Mardi 15 : le matin, une limousine blanche vient nous chercher et nous conduit en dehors de la ville à une cérémonie de mariage à laquelle nous sommes conviés. Mariage de Japonais, au bord de la mer, en robes et chemises à fleurs. Retour à l'hôtel en fin de matinée, déjeuner, avant de prendre un bus avec tous les convives du second mariage auquel nous sommes conviés. Un autre couple de Japonais, qui se marie, en costume et robe blanche, toujours au bord de la mer. Quel étonnement de voir la mariée en robe blanche prise en photo au milieu des vacanciers en train de bronzer.

Le soir, dîner à l'hôtel.

 

Mercredi 16 : levé 4 heures, pour aller à l'aéroport, où un avion nous emmène sur l'île d'Hawaï, la grande île. Je suis le seul non Japonais dans le bus qui nous fait visiter l'île et son parc naturel volcanique.

 

Jeudi 17 : toujours dans un bus exclusivement occupé de Japonais, ecxursion à partir d'Honolulu dans la partie sur de l'île d'Oahu. Le soir, dîne croisière, coucher de soleil, danses folkloriques. 1500 personnes sur le bâteau, je me sens toujours seul en tant que Français.

 

Vendredi 18 : Excursion à Diamond Head, la montagne à l'est de Waikiki. Superbe vue sur la mer. Après-midi farniente. Enfin !

 

Samedi 19 : visite d'un marché de produits locaux. Les marchands sont locaux, les visiteurs presque exclusivement japonais, malgré l'heure très matinale. Dès qu'il s'agit de nourriture, on ne peut plus les retenir ! Beaucoup de produits frais, de fruits, de légumes de qualité, et quelques stands de nourriture cuisinée, frite, grasse, lourde. A croire, que quand on donne une aubergine ou une courgette à un Américain, il en sort un hamburger et des frites. Décidément, la gastronomie et ce pays me semblent toujours aussi incompatibles.

Nous prenons ensuite un bus, pour aller nous baigner dans une superbe crique à l'eau limpide.

 

Je dois dire qu'au cours de cette semaine, nous aurons eu une seule grasse matinée, et encore, jusqu'à 7 h 30. Les Japonais remplissent leurs journées au maximum !

 

Dimanche 20 : départ d'Honolulu, pour une arrivée à Tôkyô le lundi en fin d'après-midi. Journée la plus courte de ma vie, donc. Le reste du séjour sera également très actif, entre la visite d'un fabricant d'enre de calligraphie à Nara, un spectacle de bunraku (marionnettes traditionnelles) à Ôsaka, et du shopping à Tôkyô.

 

Je reviendrai sur certains moments du séjour plus en détail dans de prochains articles.

Partager cet article

Repost 0

commentaires