Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 21:35

Ce dimanche 9 mai, je suis arrivé au palais Brongniart à quasiment 10 heures, juste avant l'ouverture de portes. Quel timing ! J'ai même pu faire la queue en même temps qu'Olivier Poussier, qui ne m'a pas reconnu. Mais qui sait si dans un an, je ne serai pas une star, obligé de passer ma journée à signer des autographes pour Olivier Poussier, Olivier Poels ou Denis Saverot, au lieu de déguster tranquillement ? Espérons qu'avant cela, les élucubrations du sénateur Masson (Sans étiquette, donc politiquement anonyme), auront été censurées.

 

Mais quittons le sénat pour revenir aux rouges et ors de l'ancienne Bourse, où j'ai laissé Olivier Poussier passer devant moi. Je montre au vigile mon poignet ceint de son joli ruban rouge ; çà tombe bien, la journée est consacrée au rouge.

 

BORDELAIS

 

Château Faurie de Souchard - Saint-Emilion Grand Cru Classé

 

2007 : belle couleur sombre. Beau nez classique, chocolaté et épicé. Tanins soyeux, encore marqués.

 

Château Grand Corbin Despagne - Saint-Emilion Grand Cru Classé

 

Le sympathique François Despagne présentait une gamme qui frappe par son homogènéité et sa régularité J'ai noté les millésimes suivants.

 

2007 : nez fruité et opulent. Bouche veloutée, presque "sucrée".

 

2005 : très harmonieux et cohérent.

 

2000 : nez animal, rappelant le cuir, et épicé, rappelant le safran, le tout avec beaucoup de finesse. Bouche fruitée et épicée, plus joyeuse que les précédents.

 

Etablissements Thunevin

 

Conversation avec Jean-Luc Thunevin, fort sympathique, et à l'humour parfois provocateur.

 

Les trois vins dégustés, Château La Dominique, Château Fleur Cardinale et Château Valandraud, tous en Saint-Emilion Grand cru classé, sont riches et opulents, sans être malgré tout musculeux et rentre dedans. J'ai pour ma part largement préféré Valandraud, beaucoup plus acide et séducteur que les deux précédents.

 

Château Sociando-Mallet - Haut-Médoc

 

2008 : nez bien construit. Boisé épicé.

 

1996 : beau nez expressif : chocolat, amande, rose, fumée. Belle bouche soyeuse et fraiche, encore fruitée.

 

BOUGOGNE

 

Domaine de la Vougeraie

 

De ce beau domaine, j'ai dégusté 5 cuvées.

 

Les Petits Noizon - Pommard - 2007 : nez expressif et très plaisant, tanins veloutés.

 

Les Evocelles - Gevrey-Chambertin - 2007 : arômes d'amande et de champignons doux.

 

Les Damodes - Nuits-Saint-Georges - 2007 : arômes de pruneaux et de fruits à l'eau de vie, que l'on retrouve en bouche en compagnie de l'amande. La bouche est douce.

 

Les Mazoyères - Charmes-Chambertin - 2007 : plus puissant que les précédents, et le plus structuré de la série. Très séducteur, avec de la complexité.

 

Clos de Vougeot Grand cru - 2007 : beau nez champignonné.

 

Maison Champy - Domaine Laleur-Piot

 

Maison Champy Signature - Bourgogne pinot noir - 2008 : déjà un très beau nez. Bouche tannique.

 

Maison Champy Clos de Bully - Pernand-Vergelesses - 2008 : nez minéral et fumé, avec une pointe de champignon. Bouche en finesse, avec une bonne acidité.

 

Maison Champy Taillepieds - Volnay Premier cru - 2008 : nez fruité et régliss, encore fermé. Bouche encore bien dure.

 

Domaine Laleure-Piot Le Rognet - Corton Grand cru - 2008 : nez animal, laissant la place à un fruité discret et fin. Pointe de sucre en bouche.

 

Maison Alex Gambal

 

C'est par ce domaine que j'ai commencé mon dimanche matin. C'est toujours amusant de voir les vignerons arriver progressivement, encore endormis, cherchant le tire-bouchon qu'ils ont dans la main, la bouteille qu'ils ont déjà posée sur la table, ou le stop goutte. Cela permet des échanges sympathiques, tranquilles et souriant, avant la cohue de la journée.

 

Les 2 Papis - Bourgogne pinot noir - 2008 : beau fruité bourguignon très plaisant et très expressif, tanins encore un peu marqués.

 

Vieille vigne -Vosne-Romanée - 2008 : fruité et animal, encore sur la retenue.

 

Vignerons des Terres Secrètes

 

Mâcon Pierreclos - 2009 : le seul rouge présenté par ce domaine est un gamay sur le fruit (mûre) et l'amande, avec des tanins à fondre. On est très loin des beaujolais nouveaux, et pourtant il ne coûte que 5,70 €.

 

VALLEE DU RHONE

 

Maison Chapoutier

 

Occultum Lapidem Latour de France - Côtes du Roussillon Villages - 2008 : Nez animal, bouche très ronde avec une impression sucrée. Tanins maîtrisés.

 

La Bernardine - Châteauneuf du Pape - 2007 : nez épicé et végétal (poivron), mais agréable. Bouche chocolatée, presque sucrée.

 

Monier de la Sizeranne - Hermitage - 2007 : bouche soyeuse bien qu'alcoolisée, rappelant le Jaboulet La Chapelle 2004.

 

Pavillon - Hermitage - 2004 : vin incroyablement expressif : cassis, épices, chocolat. Beaucoup d'arômes, explosant dans tous les sens comme un feu d'artifice. Bouche très soyeuse et coquine.

 

Shiraz/viognier - Australie - 2007 : nez chocolaté, animal, arômes de fourrure. Bouche chocolatée, tanins doux. Petit manque d'acidité, mais le vin est très buvable, très fin, différent des massifs australiens que j'ai bu avant. Prix très doux : 9,50 €.

 

 

Pour terminer, je suis allé gouter quelques vins de dessert du côté de Barsac et Sauternes.

 

Château Lafaurie-Peyraguey 2006 : nez grillé et épicé, bouche "poudrée".

 

Château Lafaurie-Peyraguey 2005 : nez vanillé, bouche fraiche rappelant l'amande et l'abricot.

 

Château Lafaurie-Peyraguey 1999 : bouche superbe.

 

Clos Haut-Peyraguey 2007 : vin épicé.

 

Clos Haut-Peyraguey 2006 : vin classique, bouche patissière.

 

Château Coutet 2005 : semble plus boisé que Haut-Peyraguey.

Partager cet article

Repost 0

commentaires