Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 12:45

A Opoul-Perillos, il y a la route de Vingrau. Je n'ai pu m'empêcher de la suivre, en tant que lecteur assidu du blog d'Hervé Bizeul. Il faut donc suivre la D9 qui, je l'avoue, est une des plus belles routes de la région. Elle descend en lacets sur Vingrau, dégageant des vues magnifiques sur la vigne couverte de plaines et sur les falaises de calcaire.

 

Photo-145.jpg

 

Photo-152.jpg

 

Le village lui-même ne présente que peu d'intérêt, sauf à s'arrêter au Clos des Fées, discrètement caché à la sortie du village. Etant en période précédent les vendanges, j'ai préféré laisser travailler l'équipe, sachant que je pourrai voir monsieur Bizeul lors du Grand Tasting du mois de décembre.

 

J'ai poursuivi ma route à travers la plaine, dominée par les falaises. Route toujours aussi belle. J'imagine le bonheur qu'il y a à travailler devant ce spectacle, malgré les innombrables difficultés que doivent affronter les petits producteurs. De nombreuses vignes semblent d'ailleurs à l'abandon, ce que je n'ai pas remarqué dans le Bordelais ou en Alsace. Quel gâchis !

 

Photo-147.jpg

 

Photo-149.jpg

 

Photo-150.jpg

 

A Tautavel, visite du musée de la préhistoire. J'avoue que j'ai été déçu. Le style de la présentation est très archaïque, et pas du tout adapté à un large public. Les animations sont vraiment poussiéreuses, et les explications peu accessibles. Dommage, car ce pourrait être un vrai plaisir de découvrir cette partie passionante de l'histoire, au milieu d'une nature aussi belle.

 

Vers le sud, on peut rejoindre Estagel, puis se rendre à Calce, célèbre pour ses terroirs, très à la mode. Depuis Estagel, la route D1 est absolument magnifique, assurément l'une des plus belles de la région. Le village quant à lui est tout propret, parfaitement tenu, sa place centrale est charmante.

 

Je me suis arrêté chez Jean-Philippe Padié : réception dans sa cave, toute petite, et dégustation de tous ses vins, y compris ceux encore en barrique. C'est un producteur perfectionniste, qui se remet visiblement en permanence en question.

 

Dégustation de "Milouise", son blanc de haut de gamme, qui me laisse personnellement indifférent. Je lui préfère "Fleurs de Cailloux", vin qui doit malgré tout se déguster après quelques années, ayant besoin de se mettre en place.

Dégustation ensuite des rouges : "Petit Taureau", très beau vin sur le fruit, et "Ciel Liquide", vin magnifique, plus ample tout en gardant une parfaite fraicheur. Actuellement, le 2006 est absolument fabuleux, mais je doute qu'il en reste. Les autres millésimes sont très bien aussi, il ne faut pas hésiter. Compte-rendu de dégustation des vins achetés au moment où je les sortirai de la cave où ils se reposent actuellement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires