Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 21:28
J'avais déjà été étonné, l'an dernier, par la puissance d'un Cantemerle et d'un Poujeau 98, vins qui me paraissent beaucoup plus fins et moins puissants lorsque je les bois en France. Attention, il s'agissait bien de vin amené de France, de la même série, ou du moins de la même caisse, que ceux que je bois chez moi.

Cette année, autre expérience intéressante.

Vous savez tous maintenant que je suis amateur de chocolats Bonnat (de Voiron dans l'Isère). J'en ai donc amené un stock au Japon, pour faire découvrir à mes amis nippons ce qu'est le vrai, l'authentique, le bon chocolat, et pour me faire plaisir aussi, car le chocolat que l'on trouve au Japon n'est vraiment pas bon (eh oui, comme pour le café, ils ont copié le chocolat américain !).

Et là, horreur, le Bonnat non plus n'est pas bon ! Enfin, j'exagère : il n'est pas mauvais, mais il n'est pas extraordinaire. On a l'impression que son goût a changé, et qu'il est devenu banal, sans aucun caractère. Et en bouche, il est friable, avec une texture presque désagréable. Etonnant !

Plus surprenant encore, le foie gras. J'en avais amené du bon, du artisanal, de celui dont je raffole quand je suis en France. Et là encore, horreur, enfer et damnation, ce même foie gras, consommé au Japon, ne me procure aucune plaisir ; il est carrément écoeurant !

Quelles sont les causes de ces changements de sensations ?
La différence de nourriture ? Pourquoi pas, mais je mange beaucoup de nourriture japonaise en France.
Le voyage ? Tiens, la prochaine fois, il faudra que j'amène puis ramène une tablette de Bonnat, pour voir le goût qu'il aura à son retour.
L'humidité de l'air ?

Bon, si quelqu'un a la réponse, ou une expérience similaire, vous savez ce qu'il vous reste à faire, la partie réservée aux commentaires est encore loin d'être saturée, alors lâchez-vous !

Partager cet article

Repost 0

commentaires