Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 20:04

Tiens tiens, encore un classement ! Pourtant, j'ai dit ce que je pensais des classements, mais bon, il faut bien un titre un peu accrocheur pour pouvoir accrocher, non ? Remarquez aussi que le sujet ne prête pas franchement au classement.

 

Simplement, à force de regarder des séries télé japonaises (drama), j'ai repéré quelques jolies frimousses. C'est donc mes coups de coeur du moment, çà peut changer d'un moment à l'autre. Enfin, quand je dis "Mes actrices", qu'on soit bien d'accord, c'est une façon de parler, parce qu'en l'espèce, à part mes yeux pour regarder le drama sur mon écran d'ordi, je ne possède rien.

 

Passons donc aux choses sérieuses, avec "mes" 3 actrices du moment.

 

Le charme : Aya Ueto (上戸 彩)

 

Dans la très drôle série "Konkatsu", elle est Haruno, mimi au début, et de plus en plus jolie au fil des épisodes. Un visage gentil et lumineux, des expressions mutines et douces, c'est la ravissante jeune fille que l'on a envie de prendre dans ses bras.

 

La beauté fatale : Yuki Uchida (内田有紀)

 

Plus âgée de 10 ans, elle a une beauté raffinée, en apparence plus sûre d'elle. C'est une beauté froide et calculatrice, qui sait jouer de son charme à bon escient. Bon, je dis çà, c'est juste l'impression qu'elle m'a donnée par écran et caméra interposés. Je ne la connais pas personnellement.

Dans Bambino, série sur un restaurant italien de luxe, elle est la fille du patron, supervisant la salle avec un sourire dosé qui ne laisse rien au hasard. Très certainement une main de fer dans un gant de velours.

Dernièrement, on a pu la voir aussi dans la version téléfilm du manga Kami non shizuku (Les gouttes de Dieu). Avec Takenaka Naoto (monsieur Robert), c'est la seule actrice crédible, avec un jeu alternant le charme et la perversité.

 

Le charme et la beauté : Natsuki Kato (加藤夏希)

 

Elle a joué notamment dans Hanayori Dango 2, et plus récemment dans Real Clothes, où elle interprète une vendeuse de grand magasin, toujours à la mode. Au début, elle joue la méchante, malmenant la pauvre héroïne, mais elle se radoucit progressivement, et on découvre qu'elle n'est pas si mauvaise que çà. finalement. Avec un minois aussi joli et aussi fin, ce serait dommage.

 

Dans cette même série, je mettrais une mention à Karina Nose, très crédible en godiche fofolle attachante, pouvant être parfois sérieuse, stressée, amoureuse, etc. Le premier rôle lui va comme un gant.

 

Enfin, en post scriptum, ce petit site de jeunes filles de la rue, qui posent dans Tokyo pour vous donner l'heure. Beautés d'une minute, elles méritent votre visite : www.bijint.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires